chez moi
TV war show, 14 juillet

14/7/07



Ce matin, j'ai regardé, vaguement, je te rassure, le défilé de notre fameux 14 juillet. C'était super beau. Si.

J'ai vachement aimé nos vaillants soldats, chair à canons made in France, dans leurs brillants uniformes de parade qui sera bientôt couverts de leur propre sang, défilant fièrement, la mort en bandoulière, sur les Champs-Elysées, tu parles d'un paradis !

On m'a rappelé qu'ils apprennent avec force détail à tuer, à en tuer le plus possible d'un seul coup, qu'ils défendent nos frontières. Pas un mot sur notre colonalisme outrecuidant, les guerres pour relancer l'économie. On m'a appris combien j'étais bien protégé et quelle inestimable mission ils menaient. Qu'est ce que c'était beau !

J'ai beaucoup aimé notre célèbre Légion Etrangère qui n'a de française que son casernement. Quelle allure ces soldats d'élite aux visages burinés, pathibulaires ?, au regard d'airain, dieu fasse que je n'en croise aucun dans une ruelle sombre, la démarche guerrière, serrant contre eux le dernier fusil de haute technologie que l'état essaie de fourguer tout azimut car c'est celui qui tue avec plus de précision que celui qui tuait déjà avec beaucoup.

J'ai vu défiler tout notre armement, la fine fleur de notre puissante industrie militaire, balles, bombes, missiles, roquettes, canons qui démembreront des troupes entières au nom de la Paix.

Quelle gloire pour la France ces gros chars à plusieurs dizaines de millions l'unité, les pauvres apprécieront, qui vont sur terre et sous l'eau, j'te raconte pas la gueule des crocodiles. Je suis si content de savoir que nous possédons des gros avions modernes qui peuvent transporter plein de petits soldats pour aller jouer à la gué-guerre et plein de bombes incendiaires pour bruler les grands méchants, qui nous protègent de l'ennemi toujours à deux doigts de franchir notre porte et de violer nos filles et nos compagnes.

Ouais, ça m'a fait un bien fou de revoir notre arsenal et nos généraux brillants comme des sapins de Noël, mais sans les cadeaux, tous nos grands stratèges qui se préparent à défendre chèrement notre pays au péril de leur vie.

C'est si bon d'être dans un pays en paix.




 




Le conte de Souris
soldat d'assaut
Le journal du Colonel
Itinerrances
Un Sacré rêve
Il va être père. A Paul et Angélique
Pendant ce temps à Veracruz 1
Chris chez Franck Fernandel
Trop top le rateau du voisin !
Dans les coulisses du temps d'un prof
Mon mantra du matin
Le petit bidon
Alice
Daltonien
mon 1er manuscrit refusé
Les "petits" métiers
Youpi ! L'école est finie
Debout
Notre Dame a sauvé Marseille
christian
Ma Méditerranée
Ses pieds lui rappellent
Il compte
La Bougie
Pendant ce temps à Veracruz 2
Pas un bruit
Un thé nature !
Stardate 52510.38.
Au Bois Joli
Foutue Télé !
Ô Toulouuuuuuse
Pendant ce temps à Veracruz 3
ma Méditerranée
Carnet de voyages
Tropiques Calypso
Marseille
Ma page est encore blanche.
Une rose pour Isabelle
Ma Mama corse
Pendant ce temps à Veracruz 4
TV. Lettre à feu.
Dehors l'oiseau
TV, le Grand zapping
Doumé ! La dournée !
TV again
TV folle !
La page est blanche
On vit
Le Routier
Au-delà de la fiction
La plage bis !
Ecocide
Etat des lieux
Nombre de têtes nucléaires ?
Un monde s'écroule
Chacun sur sa planète.
Le con ducteur de BM
Un soir comm'ça.
Pour trouver ton but
L'Infini nous attend
Belle époque
LE CRI
A la maison de retraite
TV war show, 14 juillet
Pauvres fous que nous sommes
France 5, Arrêt sur Images
Education à refaire
De l'amour.
20000 lieues, Les Goudes
"Elle" s'appelle Edith
Pendant ce temps à Veracruz 5
Il aurait aimé naître femme
Dans ma bibliothèque
Mes dimanches
Chez Ingrid
Le Gai Savoir du Pied
Une rose pour Isabelle
L'Invitation
Régression
Bonhomme bonhomme
Mon petit Jésus
Quand j'entendrai le glas
Si tu peux te rendre compte
Les attitudes préalables
Carnac vu par Einstein
BLC ATTITUDE
Le contrat qui nous enchaîne
code-barre
Qui est Je ?
Le chant des Baumes
J'ACCUSE
Un bar à Marseille
Matrix, Le Virus
Puissants, vous paierez
Demain c'est Noël
Les obstacles à la communication
Le chemin des étoiles
J'étais un mouton
Bien communiquer
Femme et homme mode d'emploi
Le BOYCOTT, arme de reconstruction massive.
non-dits, 90 % du message
merde aux annonceurs
Le fonctionnement de notre cerveau
L'éditoLes éditos mai 2017...Les éditos mars 2011/juin 2016Bric à BracItinérrancesIl n’y a pas d’ailleursMots de MaitresFAIS FRONT1984La pilule rouge ou la bleue ?M'écrireMa vie