chez moi
Ta seringue ?



Tu me parlais
souvent de
Forêts d'
Emeraudes
De cachets
de papiers
que tu mettais
sous ta langue
Ton air était béat
quand tu décollais
Tu es resté là-bas
la drogue t’a baisé
Tu es parti bien vite, comme la comète
Qui éclatait ta tête quand tu te shootais
Tu étais bel homme
tu es mort enchaîné
La drogue ton idole
tu l’as trop aimée
Et je suis seule
en ce monde
Tu es parti
sans
amis
sans
saluts
La
croix
est

désormais ta dernière seringue


A Véronique. Juillet 2005





S'il avait envie d'écrire ?
Le lapin !!!
La Grenouille
Homo-sapiens, homo-pas bien
parfums
Le cocon
Ta seringue ?
Je vous dis
Le bocal
Briser les codes
L’aube se lève
anticonformiste
L'éditoLes éditos mai 2017...Les éditos mars 2011/juin 2016Bric à BracItinérrancesIl n’y a pas d’ailleursMots de MaitresFAIS FRONT1984La pilule rouge ou la bleue ?M'écrireMa vie