chez moi
Le bocal




Pas d’offenses,
Mais quand je te vois,
T’es comme un poisson
Dans ton bocal.

Tu tournes, nages et tu vires
Te demandant pourquoi
Ta vie n’est pas pire
Avec tout ce que tu vois.

Tu écoutes ce qu’on te dit
Sans vraiment te demander
A quoi sert ta vie
Et tous tes émois.

Tu es là, tu marches
Sur le sentier tracé
Par tes patriarches,
Sans jamais savoir qui tu es.

Tu bouffes la vie,
C’est ce que tu dis !
Tu aimes les défis,
C’est ce qu’on t’a appris.

Tu regardes souvent
Du fond de ton divan
Le malheur des gens
Sur ton écran géant.

L’info te tracasse
Mais tu sais que ça passe,
Enfin tu le crois
Et c’est mieux comme ça.

Tu tournes dans ton bocal,
Les nageoires rongées,
Tu es un humain bancal,
On t’a tout caché.

Car c’est bien toi qui crée,
C’est bien de ta faute.
Le chat est pas là
Et t'es pas une souris.




S'il avait envie d'écrire ?
Le lapin !!!
La Grenouille
Homo-sapiens, homo-pas bien
parfums
Le cocon
Ta seringue ?
Je vous dis
Le bocal
Briser les codes
L’aube se lève
anticonformiste
L'éditoLes éditos mai 2017...Les éditos mars 2011/juin 2016Bric à BracItinérrancesIl n’y a pas d’ailleursMots de MaitresFAIS FRONT1984La pilule rouge ou la bleue ?M'écrireMa vie