chez moi
L’aube se lève



Une oeuvre de
Michael Parkes


Le jour frémit
Et le saule s'éclaire,
Ainsi se tisse
La mélodie du matin.

Le pinson dodeline
Tandis que la nuit s'incline
Et l'aube se fait pieuse,
Presque solennelle
Au fond des buis touffus
D'angéliques dentelles.

La pendule tictaque,
Il est bientôt huit heures.
L'aurore m'appelle.
Il est temps,
Il est l'heure,
Que la vie est belle !




S'il avait envie d'écrire ?
Le lapin !!!
La Grenouille
Homo-sapiens, homo-pas bien
parfums
Le cocon
Ta seringue ?
Je vous dis
Le bocal
Briser les codes
L’aube se lève
Bric à BracItinérrancesL'éditoLes éditos mars 2011/juin 2016Les éditos mai 2017...anticonformisteMots de MaitresM'écrireMa vie