chez moi
Dans ma bibliothèque





Une oeuvre de Janine Delaporte





Saint Ex, "Terre des Hommes", quel artiste, un sens de la métaphore qui me fascine. Si un jour je pouvais frôler son génie ! Ses carnets... Comme lui j'écris dans des carnets, ving-huit à ce jour, une longue longue longue auto-thérapie qui m'a fait un bien fou. J'ai voulu savoir ce qu'il écrivait spontanément, ses sujets favoris, son style alla prima. J'ai pas trop aimé, trop de réflexions, pas assez d'intime, tant pis. "Courrier Sud", "Vol de nuit", quel talent, quel artiste !

CJ Jung, "Dialectique du Moi et de l'inconscient". Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il se lit assez facilement. Jung encore avec ses "Métamorphoses de l'âme et ses symboles". Là, j'avoue que j'ai eu du mal. D'ailleurs, je n'ai pu que le survoler, il plane trop haut pour mon petit cerveau.

Edouard Schuré et "Les Grands Initiés". J'ai découvert Moïse, Rama, Platon, Orphée, Jésus, Pythagore, Hermès et Krishna. Dieu que l'homme est beau. Homme que l'amour est grand.

Krishnamurti, mon chouchou, "Se libérer du connu", pour bien se nettoyer les neurones. Fou tout ce qu'on peut accumuler comme imbécilités au cours d'une vie, A propos de dieu, je le mets toujours en minuscule depuis que je connais sa relativité sur notre terre. "L'esprit et la pensée", pas encore lu, je vais avoir le temps de le faire, l'été sera tranquille. "Cette lumière en nous", même chose.

"Notre Ange Gardien existe" par Haziel. Je ne suis pas convaincu plus que ça mais j'aime la poésie des anges. Les imaginer planer au-dessus de moi me plait sauf quand je fais des bêtises, ou qualifiées comme telles par cette foutue religion catholique qui me ronge encore un peu.

"Les Quatre Evangiles". Oui, je les ai gardés. J'ai voulu voir ce qu'il y avait derrière les mots, comparer les écrits des quatre et chercher la vérité derrière leurs paroles falsifiées, tronquées, galvaudées, déportées, déformées.

"Le Dictionnaire des citations du monde entier", que j'ai lu deux fois pour mieux plonger dans la pensée de ceux que l'on nomme "Illustres". Et dans la série des dicos nécessaires quand on veut faire de l'écriture son métier, celui des synonymes, des mythologies, des symboles et des rimes.

Shakti Gawain, "Un instant, une pensée", tous les jours un joli message à prendre au réveil avant le café.

"Le Manuel de survie" que m'a offert ma fille, à croire que ma vie l'inquiète.

Richard Ford, "Un week-end dans le Michigan". Lui, c'est un bon ! Tellement que je ne peux pas dépasser dix pages d'une seule traite. Il part dans tous les sens avec un brio digne d'un grand maître. Epuisant.

Carlos Cataneda, "Stopper-le-monde", à lire absolument. J'ai un article qui traîne là-dessus. Sous couvert d'une expérience scientifique, l'auteur nous amène dans des contrées inconnues de notre occident. Je l'ai dévoré deux fois, c'est pour dire.

David Lodge et "Un tout petit monde". Ambiance universitaire de province, belles envolées britanniques, il n'y a qu'eux pour écrire comme ça.

Forcément Armistead Maupin et ses "Chroniques de San Francisco". J'y ai passé deux ans et j'avoue que c'est pile-poil comme ça. Un moment délicieux, qu'il a néanmoins bien fait de stopper, ça commençait à devenir longuet.

Vient Daniel Pennac, je l'adore "Monsieur Malaussène". Sa verve et son talent me sidère.

Et puis Terry Pratchett, "Les tribulations d'un mage en Aurient", ou l'histoire absurde et fantaisiste d'un anti-héros dans un monde féérique. J'ai toujours aimé la SF et la Fantasy. J'y puise la force de dire n'importe quoi à propos d'un peu tout, s'ils l'ont fait, je peux le faire.

James Redfield, évidemment, "Les leçons de la prophétie des Andes". Qui ne l'a pas ? Je suis mitigé oui, mais heureux qu'il ait pu faire un tel succès avec autant d'amour. Ca nous change des infos gratinées sur un monde qui s'éteint.

Et puis viennent "Le Petit Prince", "L'Arc-en-Soi", "Les maîtres de la Pensée Juste", "Que dites-vous après avoir dit bonjour ?", "Les dernières pièces du Puzzle", "Le guide des Pastels", "Le Catalogue de vos rêves", et de nombreux autres qu'il serait trop long de lister.

J'aime bien ma bibliothèque. Et quoique je pense sur les biens matériels, quoique je fasse pour m'en détacher, j'aurai beaucoup de mal à me passer de ces génies autour de moi. Il me tarde de les rencontrer !






l'édito
les éditos mars 2011/juin 2016
Le conte de Souris
soldat d'assaut
Le journal du Colonel
Itinerrances
Un Sacré rêve
Il va être père. A Paul et Angélique
Pendant ce temps à Veracruz 1
Chris chez Franck Fernandel
Trop top le rateau du voisin !
Dans les coulisses du temps d'un prof
merde aux annonceurs
Mon mantra du matin
Le fonctionnement de notre cerveau
Femme et homme mode d'emploi
Le petit bidon
Alice
Daltonien
mon 1er manuscrit refusé
Les "petits" métiers
Youpi ! L'école est finie
Debout
Notre Dame a sauvé Marseille
christian
Ma Méditerranée
Ses pieds lui rappellent
Il compte
La Bougie
Pendant ce temps à Veracruz 2
Pas un bruit
Un thé nature !
Stardate 52510.38.
Au Bois Joli
Foutue Télé !
Ô Toulouuuuuuse
Pendant ce temps à Veracruz 3
ma Méditerranée
Carnet de voyages
Tropiques Calypso
non-dits, 90 % du message
Marseille
Ma page est encore blanche.
Une rose pour Isabelle
Ma Mama corse
Pendant ce temps à Veracruz 4
TV. Lettre à feu.
Dehors l'oiseau
TV, le Grand zapping
Doumé ! La dournée !
TV again
TV folle !
La page est blanche
On vit
Le Routier
Au-delà de la fiction
La plage bis !
Ecocide
Etat des lieux
Nombre de têtes nucléaires ?
Un monde s'écroule
Chacun sur sa planète.
Le con ducteur de BM
Un soir comm'ça.
Pour trouver ton but
L'Infini nous attend
Belle époque
LE CRI
A la maison de retraite
TV war show, 14 juillet
Pauvres fous que nous sommes
France 5, Arrêt sur Images
Education à refaire
De l'amour.
20000 lieues, Les Goudes
"Elle" s'appelle Edith
Pendant ce temps à Veracruz 5
Il aurait aimé naître femme
Dans ma bibliothèque
Mes dimanches
Chez Ingrid
Le Gai Savoir du Pied
Une rose pour Isabelle
L'Invitation
Le BOYCOTT, arme de reconstruction massive.
Régression
Bonhomme bonhomme
Mon petit Jésus
Quand j'entendrai le glas
Si tu peux te rendre compte
Les attitudes préalables
Carnac vu par Einstein
BLC ATTITUDE
Le contrat qui nous enchaîne
code-barre
Qui est Je ?
Le chant des Baumes
J'ACCUSE
Un bar à Marseille
Matrix, Le Virus
Puissants, vous paierez
Demain c'est Noël
Les obstacles à la communication
Le chemin des étoiles
Merci :-)de tout sur toutJ'étais un moutonBien communiqueritinérrancesj'aime leurs motsFAIS FRONTm'écrireMa vie