chez moi
ma Méditerranée


Une oeuvre de Marseille Photo
"Quand on est au bord de l'eau"







10h00 et ça bronze déjà. Peu de seins nus sur la plage de Pointe Rouge, c'est plutôt familial comme ambiance. Beaucoup d'enfants, encadrés par le troisième âge, qui devrait se spécialiser dans la garde, une question de sagesse et de calme qui fait souvent défaut aux jeunes parents. Ne pas pouvoir courir après développe des qualités insoupçonnées quand on est encore aussi vivace qu'un jeune mulot.

Les activités de plage ? En top number one, l'observation des voisins de serviette. Suivi de près par la bronzette, face au soleil, un chapeau sur la tête, enduit de crèmes qui protègent autant qu'elles empoisonnent. Enfin, loin derrière la surveillance des gosses et la parlotte, la lecture. Mais loin alors. 

J'aimerais voir ma vie des coulisses !

Dans le nude-art, pas de vergetures. Elles sont effacées, au sens propre du terme. Aucun de ces bourrelets disgracieux omniprésents sur cette plage. Pas de cellulite, vive la gomme, ni de poses dévalorisantes qui révèlent les plis du ventre, la culotte de cheval, l'ongle incarné ou la cicatrice de la césarienne. Dans le monde irréel du nude-art, la plupart des modèles sont si parfaites qu'elle en foutent des complexes à la majorité de celles qui constatent tous les matins devant leur glace à quel point elles sont loin de ressembler à une gravure de mode. C'est pour ça que j'aime des photographes comme Al Calkins et Jan Saudek. Ils nous invitent à admirer la femme telle qu'elle est, originalement authentique, heureusement à l'abri des retouches photoshopiques. J'aime la femme nature.

Force est de constater que les gens se regroupent par couleur. C'est naturel, ni plus ni moins. Chassez l'instinct et il revient au galop.

Le monde civilisé se porte gras cette année.

Ecrire c'est jouer.

Un vent léger m'amène des odeurs d'iode sur fond de fraîcheur marine. La fumé du barbecue d'à-côté déploie ses volutes dans un rayon de soleil. Je sens aussi la noix de coco chimique indice XXL, et la pointe musquée des corps qui transpirent tout ce qu'ils peuvent.

Jusqu'au 19ème siècle, le bronzage était malséant. Hommes et femmes n'hésitaient pas à se blanchir la peau, évitant tout contact avec le soleil. De nos jours, c'est le contraire. Mais quelque chose me dit que reviendra le temps de la peau blanche pour l'occident, quand les rayons assassins auront décimé les acharnés du hâle, les cinglés de la matitude, morts dans d'atroces souffrances pour cause de trou d'ozone.

- Le vent se lève, me disent les parasols qui s'envolent.

Au bas mot, elle pèse 120 kilos. Et c'est pas son maillot Arlequin qui l'amincit.

Qu'il est dur de vivre dans un monde manichéiste.

On est écrivain pour ne pas se noyer dans ses propres mots.

Mes ex me hantent. Je viens encore de voir l'avant-dernière. Rien d'anormal, on doit tous ressentir ça, et peu importe le temps. Le problème c'est que j'en ai eu beaucoup.

Avec le nombril, les seins d'une femme forment un triangle pointe vers le bas. Le signe de l'eau, tu m'étonnes !

Il est aussi érotique de voir une femme s'habiller que se déshabiller. 

La femme choisit toujours le camp de l'intelligence, loin devant celui de la force. C'est pour ça que je l'aime si fort. 

"Il n'y a pas de grands destins sans grandes souffrances." Mais c'est pas ce que je préfère.

Qu'on soit d'accord ou pas, et dieu sait comme on aime polémiquer sur ce sujet, l'homme laisse souvent à sa compagne le soin d'éduquer les enfants. En fait, selon celle de la table d'à-côté, on est nombreux à être d'accord là-dessus. Encore heureux qu'elle ne l'ait pas traité de gros nul fainéant.







Une oeuvre de Christophe Vermare spécialement choisie pour moi. Merci Christophe.
Membre du collectif
Univers d'Artistes







Le conte de Souris
soldat d'assaut
Le journal du Colonel
Itinerrances
Un Sacré rêve
Il va être père. A Paul et Angélique
Pendant ce temps à Veracruz 1
Chris chez Franck Fernandel
Trop top le rateau du voisin !
Dans les coulisses du temps d'un prof
merde aux annonceurs
Mon mantra du matin
Le petit bidon
Alice
Daltonien
mon 1er manuscrit refusé
Les "petits" métiers
Youpi ! L'école est finie
Debout
Notre Dame a sauvé Marseille
christian
Ma Méditerranée
Ses pieds lui rappellent
Il compte
La Bougie
Pendant ce temps à Veracruz 2
Pas un bruit
Un thé nature !
Stardate 52510.38.
Au Bois Joli
Foutue Télé !
Ô Toulouuuuuuse
Pendant ce temps à Veracruz 3
ma Méditerranée
Carnet de voyages
Tropiques Calypso
Marseille
Ma page est encore blanche.
Une rose pour Isabelle
Ma Mama corse
Pendant ce temps à Veracruz 4
TV. Lettre à feu.
Dehors l'oiseau
TV, le Grand zapping
Doumé ! La dournée !
TV again
TV folle !
La page est blanche
On vit
Le Routier
Au-delà de la fiction
La plage bis !
Ecocide
Etat des lieux
Nombre de têtes nucléaires ?
Un monde s'écroule
Chacun sur sa planète.
Le con ducteur de BM
Un soir comm'ça.
Pour trouver ton but
L'Infini nous attend
Belle époque
LE CRI
A la maison de retraite
TV war show, 14 juillet
Pauvres fous que nous sommes
France 5, Arrêt sur Images
Education à refaire
De l'amour.
20000 lieues, Les Goudes
"Elle" s'appelle Edith
Pendant ce temps à Veracruz 5
Il aurait aimé naître femme
Dans ma bibliothèque
Mes dimanches
Chez Ingrid
Le Gai Savoir du Pied
Une rose pour Isabelle
L'Invitation
Régression
Bonhomme bonhomme
Mon petit Jésus
Quand j'entendrai le glas
Si tu peux te rendre compte
Les attitudes préalables
Carnac vu par Einstein
BLC ATTITUDE
Le contrat qui nous enchaîne
code-barre
Qui est Je ?
Le chant des Baumes
J'ACCUSE
Un bar à Marseille
Matrix, Le Virus
Puissants, vous paierez
Demain c'est Noël
Les obstacles à la communication
Le chemin des étoiles
J'étais un mouton
Bien communiquer
L'éditoLes éditos mai 2017...Les éditos mars 2011/juin 2016Bric à Bracnon-dits, 90 % du messageLe BOYCOTT, arme de reconstruction massive.Femme et homme mode d'emploiLe fonctionnement de notre cerveauItinérrancesMots de MaitresM'écrireMa vie