chez moi
L'édito


17/9/2017
Mes dimanches

J'aime le silence de ma maison, la tourterelle qui roucoule sans discontinuer, la voiture qui passe au ralenti dans la rue étroite, le vent qui agite le platane dans la cour de l'église Sainte Thérèse, le klaxon strident du train à grande vitesse qui quitte la gare pas très loin pour aller je ne sais où déposer des passagers pressés d'arriver avant que de partir. C'est dimanche.

Tout est calme dans les foyers. Pas de cris ni de larmes, aucune dispute ne déchire le silence d'une journée de repos bien mérité. Une seule par semaine c'est si peu dans une vie, si peu de temps pour soi.

Dans l'immeuble d'à côté, j'entends les télés autour desquelles les familles réunies laissent passer le temps dominical. Des voix lointaines me rappellent que la journée est consacrée à rien du tout, rien d'autre que de parler d'hier, d'aujourd'hui, peut-être de demain et de ce qu'il va falloir faire, de toutes ces obligations qui n'ont pas cours à présent mais auxquelles on pense en toile de fond, comme la lie dans le verre après un bon déjeuner où il ne reste plus que les fonds de bouteille.

Le ronron de mon frigidaire veille sur ma maison. Des moineaux passent à grands cris, un bricoleur, du dimanche, cloue quelque chose sur quelque chose. Ce devait être important et il n'y a qu'aujourd'hui pour faire ce qu'on a remis à plus tard. Et toujours la tourterelle qui appelle les siens à renforts de rou-rous qui ne semblent pas trouver de congénères. Aucun autre bruit ne trouble la paix de mon antre.

Telle est l'ambiance qui m'environne, telle est la vie ce dimanche autour de ma maison. Allez ! Il est temps, il est l'heure de ciseler des mots.

Bon dimanche à toi.




 




Je les aime :
 

 
 

 




 
 





Ma librairie
Si c'est en $, clic sur Lulu en haut à gauche, "change store et reclic sur l'image.













L'éditoLes éditos mai 2017...Les éditos mars 2011/juin 2016Bric à BracItinérrancesIl n’y a pas d’ailleursMots de MaitresFAIS FRONT1984La pilule rouge ou la bleue ?M'écrireMa vie