chez moi
l'édito

Tous les jours sur facebook chris



21 septembre, l'anniversaire de ma petite soeur. A toi que j'aime :

Il vénère la femme depuis la naissance de sa petite sœur. Il l’a aimée tout de suite et ils s’entendaient à merveille. Leurs disputes ne duraient jamais longtemps. Il a encore ses lettres quand leurs parents les séparaient et qu’ils se languissaient l’un de l’autre. Lui était en camp avec le Père Pierret, elle était à l’hôpital. Il l’a vue grandir, elle lui a tant appris sur la femme. Jusqu’au terrible jour.

Elle avait quatorze ans et neuf mois et sept jours. Ils avaient trois ans d’écart et un mois et trois jours. Il était son grand frère, elle était sa petite sœur chérie. Sa deuxième sspt, la première étant celle de la naissance, il s’est renseigné.

Aujourd’hui elle le protège et l’accompagne. Isabelle est ce coup-ci à la balnéo, une splendide athlète bimbo de la trentaine qui fait du sport tous les jours. Elle est si délicate quand elle verse le deuxième seau de glaçon dans son bain. La dernière était internée avec lui, dix-neuf ans, boulotte, dépressive et suicidaire. Ils ont beaucoup parlé. Il pense qu’il l’a aidée et que c’était son tour. Il y a souvent une Isabelle autour de lui à laquelle il prête toujours la plus grande attention. Mais il ne la voit pas, il ne peut pas l’appeler. Et parfois comme sa mère, il lui tarde de la retrouver.

Il envie systématiquement ses compagnons d’infortune qui lui disent sur le banc de l'hôpital, un grand sourire aux lèvres :
- J’ai ma petite sœur qui vient me voir ce week-end. Avec ma nièce. Je suis content.
Auxquels il répond invariablement, le cœur brisé sous son masque où s’affiche son plus heureux sourire, show must go on :
- Je suis content pour toi. Tu m’en parles de ta petite sœur ?
Qu’est-ce que c’est une petite grande sœur ? Il ne le saura jamais.




Je les aime



L'école Toulouse Manga de Claire Pélier, ma fifille je t'aime, Sensei et seule représentante au monde de l'Ecole Mondiale de Manga au Japon. Une femme épatante, une prof émérite, des voyages au Japon, une école supérieure... Je suis fier d'elle, de sa volonté, da sa force, de son talent et de sa beauté. De tout quoi ! Passionnés, voici votre adresse. Quant à toi parent, si ton gosse est accroché, voici le fond des séminaires que j'organisais pour booster les cadres au chômage :
- Faites de votre passion votre métier.
C'est désormais possible dans le manga.





 


Mon ami intime, mon frère de souffrances, André est un brillant écrivain aussi dingue des mots que moi. Il en est déjà à son sixième bouquin. On s'épaule très souvent devant l'ampleur de notre tache.

"L'Humanité s'enferme un peu plus chaque jour dans une réalité illusoire. Nous avons, si nous nous en donnons la volonté, les moyens techniques et intellectuels de faire face à la situation que nous avons engendré."
 






Je l'ai fondé en 2007. Récompensé par un Award, avec plus de 2 000 000 de lecteurs, c'est un hebdomadaire d'art et un Collectif d'artistes Photographes, Modèles d'art, Peintres et Illustrateurs, dédié à la beauté :





En caractères 14 et 18 et eBooks











Début 2000, selon un rapport du Programme des Nations-Unies pour le Développement :

"Les 3 personnes les plus riches du monde sont aussi riches que les 48 pays les plus pauvres.

Les avoirs des 84 personnes les plus riches dépassent le produit intérieur brut de la Chine avec ses 1,2 milliards d'habitants.

Les 225 personnes les plus riches disposent d'une fortune équivalente au revenu annuel cumulé des 47% d'individus les plus pauvres de la planète, soit plus de 3 milliards de personnes.

Il suffirait de moins de 4% de la richesse cumulée de ces 225 plus grosses fortunes mondiales pour donner à toute la population du globe l'accès aux besoins de base et aux services élémentaires, santé, éducation, alimentation.





Ils m'épatent


 


 

 

www.syti.net/






Dans mon atelier


  




l'éditoles éditos juillet 2016...les éditos mars 2011/juin 2016de tout sur toutitinérrancesUn bar à MarseilleMatrix, Le VirusPuissants, vous paierezj'aime leurs motsm'écrireMa vie