chez moi
l'édito

Tous les jours sur facebook chris



23/8/2016
Voilà ce qui m'attend et ne m'arrivera jamais.


Une Oeuvre de SN




On couche Malik

Avec Julien elle prépare son lit. Car il faut deux personnes pour s'occuper de lui. Malik ne bouge plus que sa tête. Et ses poumons fonctionnent encore à condition qu'il passe une heure par jour sous le masque de son respirateur qu'il oublie si souvent.

Ils ont mis le paravent pour que je ne vois pas toutes les opérations nécessaires afin qu'il puisse dormir relativement à son aise.
Peggy est en train de le déshabiller puis de l'habiller pour la nuit, un long et savant effeuillage aussi pénible que méticuleux. Malik la guide de sa voix essoufflée à en devenir insonore. Peggy l'écoute bien et ses gestes sont sûrs. Avec Julien, ils le transfèrent avant ces dizaines de détails pour l'aider à mieux dormir : vérifier sa sonde, bien positionner son corps et ses testicules seulement pour là pour la déco, ses deux serviettes, l'une pour se gratter la joue, l'autre pour rapprocher la sonnette qui ne manquera pas de remplir son rôle, deux ou quatre fois par nuit quand ses jambes et son cul lui feront mal, son coussin qu'il appelle chéri et qui lui permettra de se gratter le bout du nez, le drap bien au-dessous de sa lèvre inférieure afin qu'il puisse le tirer avec ses dents, l'alarme collée avec précision sur sa joue gauche et des tas et des tas de questions pour savoir s'il est bien.

Tous les soirs ils sont deux à passer une heure à tout faire pour qu'il se sente bien. Tous les soirs, et tous les matins, dans l'autre sens forcément, avec la toilette en plus, ainsi va la vie de Malik qui ne bouge plus que sa tête. Un cauchemar qui ne me semble pourtant pas si impossible à vivre tant il a de sourires et de bons mots. Son enfer ne me fait pas peur, il a l'air si paisible, si habitué...

Ça y est, il est couché, cinq sur cinq, reconnaissant pour tout ce que l'on a fait pour lui comme le dit son sourire qui jamais ne le quitte. Dans son cocon parfaitement bordé comme il le veut, il taille une dernière petite bavette avec Peggy qui se prépare à partir tout doucement sans oublier de le quitter sur de jolis mots.

Je ne sais plus que penser, entre l'enfer et le paradis, je ne sais plus comment prendre ce que je vois. Il y a tant d'élégance en lui :
- Alors Chris, qu'est-ce qu'on regarde ce soir ?
- Je te propose...
- Non ! On se propose !
Il rit, je ris. De toute façon on a les mêmes goûts et on ne voit rien tant on commente :
- Alors... On va rire !






Je les aime



L'école Toulouse Manga de Claire Pélier, ma fifille je t'aime, Sensei et seule représentante au monde de l'Ecole Mondiale de Manga au Japon. Une femme épatante, une prof émérite, des voyages au Japon, une école supérieure... Je suis fier d'elle, de sa volonté, da sa force, de son talent et de sa beauté. De tout quoi ! Passionnés, voici votre adresse. Quant à toi parent, si ton gosse est accroché, voici le fond des séminaires que j'organisais pour booster les cadres au chômage :
- Faites de votre passion votre métier.
C'est désormais possible dans le manga.





 


Mon ami intime, mon frère de souffrances, André est un brillant écrivain aussi dingue des mots que moi. Il en est déjà à son sixième bouquin. On s'épaule très souvent devant l'ampleur de notre tache.

"L'Humanité s'enferme un peu plus chaque jour dans une réalité illusoire. Nous avons, si nous nous en donnons la volonté, les moyens techniques et intellectuels de faire face à la situation que nous avons engendré."
 






Je l'ai fondé en 2007. Récompensé par un Award, avec plus de 2 000 000 de lecteurs, c'est un hebdomadaire d'art et un Collectif d'artistes Photographes, Modèles d'art, Peintres et Illustrateurs, dédié à la beauté :





En caractères 14 et 18 et eBooks











Début 2000, selon un rapport du Programme des Nations-Unies pour le Développement :

"Les 3 personnes les plus riches du monde sont aussi riches que les 48 pays les plus pauvres.

Les avoirs des 84 personnes les plus riches dépassent le produit intérieur brut de la Chine avec ses 1,2 milliards d'habitants.

Les 225 personnes les plus riches disposent d'une fortune équivalente au revenu annuel cumulé des 47% d'individus les plus pauvres de la planète, soit plus de 3 milliards de personnes.

Il suffirait de moins de 4% de la richesse cumulée de ces 225 plus grosses fortunes mondiales pour donner à toute la population du globe l'accès aux besoins de base et aux services élémentaires, santé, éducation, alimentation.





Ils m'épatent


 


 

 

www.syti.net/






Dans mon atelier


  




l'éditoles éditos juillet 2016...les éditos mars 2011/juin 2016de tout sur toutitinérrancesUn bar à MarseilleMatrix, Le VirusPuissants, vous paierezj'aime leurs motsm'écrireMa vie